Parent/ Etudiant

La décision te revient

 

 

Assise, tu viens de faire un test de grossesse et attends le résultat car tu avais un retard de règles et des doutes.

Après 5 minutes, il est là ce résultat tant attendu, le seul où vous voudriez voir un négatif pendant vos études. Mais la réalité vous rattrape car il est positif. Vous commencez à vous poser mille et une questions. Mais pas de panique car la décision vous revient. Oui je sais que c’est difficile d’entendre ça lorsqu’on est perdu , mais personne ne peut décider à votre place, car peu importe votre choix ce sera à vous d’assumer. Pour ma part, je n’ai qu’un seul conseil à donner c’est d’écouter son cœur et son corps. L’instinct maternel ne trompe pas. Si vous avez des doutes parlez-en avec le papa, prenez rendez-vous au planning familial, ou avec votre gynécologue, mais ne restez pas cloitrer ou renfermer sur vous-même. De mon côté, Je savais que les conséquences allaient être lourdes et que je risquais de perdre le contact avec mes parents, car venant d’une famille conservatrice cela était mal vue. Moi même mon objectif était de terminer mes études, trouver un travail et prévoir après 2 ans de mettre un bébé en route, mais le destin en voulu autrement.

Je me suis donc préparé psychologiquement à être toute seule dans cette épreuve. Je ne voulais pas forcément être maman pendant mes études car malgré tout je me protégeais et prévoyais même de me faire poser un implant contraceptif, mais lorsque cela est arrivé, ma première pensée a été juste de  protéger mon bébé. Une fois la décision prise bonne soit elle ou mauvaise, si moralement vous sentez que ça ne va pas parlez à quelqu’un de proche. Si vous avez décidé de garder ce petit être alors congratulations, mais armez-vous de beaucoup de courage car le combat sera rude. Commencer à vous organiser en prenant rendez-vous avec votre gynécologue pour une échographie de datation. Attendez le troisième mois ou 4ème mois avant de prévenir votre établissement si vous êtes en début d’année afin de trouver une solution pour aménager votre planning.  Pour celles qui ont un chéri qui les soutiennent et qui n’ont pas de difficultés financières ce sera juste une question d’organisation et suivi administratif. Et pour celles qui comme moi se retrouvent seules sans l’aide du géniteur et pratiquement sans aucune situation pour accueillir bébé, allez voir l’assistante sociale de votre université. Elle vous dira exactement quoi faire et comment vous aider.

 

Dans un autre article je vous dirais comment la mienne m’a aidé et quelle démarche j’ai fait pour gérer l’arrivée de bébé , mais pour l’instant je veux juste vous dire que si vous êtes dans cette situation et toute seule vous pouvez y arriver. Sachez juste que cela ne sera pas du tout facile mais alors la pas du tout. Il faut être réaliste. Vous devrez vous battre pour votre enfant mais vous devrez aussi vous battre pour votre avenir à tout les deux. Vous allez vous y donner à 200% pour réussis car votre enfant sera votre moteur et votre motivation.

N’oubliez pas peu importe votre choix ne culpabilisez pas et ne restez pas renfermé sur vous.

Laisser un commentaire